Premier périple : Avignon Juillet 2017

Premier périple : Avignon Juillet 2017

01/08/2017 0 Par Laura

Du 28 au 30 juillet nous nous sommes rendus à Avignon, au programme visite de la ville et spectacle du festival Off.

Le départ

Valises bouclée, le  chat a de l’eau, on a les places pour le spectacle de dimanche, c’est parti direction Avignon !
Zut j’ai oublié mes lunettes, pour conduire ça va pas le faire me dit Rémi. Il fallait bien oublier quelque chose de toute façon.
Tout est là maintenant, c’est bon ! On récupère Nora notre 1ère passagère blablacar à la gare, pile à l’heure.

20min pour sortir de la rocade, le trafic est fluide. Mais la voiture fait un drôle de bruit, alors oui elle est fatiguée mais là c’est vraiment pas normal… Impossible d’éviter la panne à la gare de péage. La tuile pile au bon endroit finalement parce qu’on ne risque pas grand chose derrière la barrière. On met juste à l’épreuve la patience des conducteurs derrière mais pour eux le problème est vite réglé.

Nous en revanche on pousse la voiture sur le coté, on prévient notre deuxième passagère qu’il nous sera  impossible de la récupérer et on s’excuse platement de l’obliger à trouver un autre moyen d’arriver à Montpellier. Nora quant à elle par chance rentrait chez elle, elle n’avait donc pas de bus, train ou avion qui l’attendait.

Ne nous attardons pas sur des détails mais toujours est-il que la « garantie arrivé à destination » c’est pas juste un slogan qui sonne bien dans la pub, il sonne bien dans le porte monnaie aussi ! Si vous voulez les détails c’est ici !

 

Enfin à destination

Ah ! Nous voici enfin à Avignon ! (Bon pour la voiture c’est une autre histoire elle a pris le chemin de la casse) On dépose Nora à la gare, on rend la voiture de location et hop nous voilà dans notre Air BnB pour y déposer nos bagages et du coup tout le contenu de feu notre voiture qu’on a rassemblé en bon joueurs de tétris que nous sommes dans des sacs de fortune.

Ah ! Information importante découverte sur le tas. Si vous arrivez à Avignon par un autre moyen que la voiture, sachez qu’il y a deux gares à Avignon, la gare TGV et la gare en centre ville. Pour arriver en centre ville il faut prendre une navette Avignon centre. Ne faites pas comme nous, ne cherchez pas du bus, il s’agit bien d’un TER toujours sur la même voie apparemment, voie B.

Une fois que tout est posé à l’hôtel… euh, à l’appartement, une petite douche et vite vite allons enfin découvrir ce qu’Avignon à a nous proposer ce soir ! Au programme balade, bière fraiche, tapas, rues mystères, et on verra les surprises en chemin.

Avignon, un soir de festival

Alors ce qu’il faut savoir c’est qu’Avignon est séparée en deux, c’est à dire qu’on à Avignon intra-muros et extra-muros. Nous allons nous intéresser à l’intra-muros, la partie de la ville à l’intérieur des remparts, qu’il faut visiter à pieds, les rues sont beaucoup trop étroites pour les voitures. Pour la petite info, notre AirBnb était extra-muros mais on mettait dix minutes pour atteindre le centre à pied donc n’hésitez pas à chercher en dehors du centre, c’est pas loin et beaucoup moins onéreux.

 

Début de l’exploration

En terrasse de l’O’Collins,  pub irlandais cours Jean Jaurès, on commande une Magners et une planche de tapas comme prévu. Mais nous voilà quelque peu déçus. D’abord par le goût de la Magners et par la quantité de nourriture. Pour une planche à 14€ nous avons une quatre wings, ognons frits, bâtons de parmesan frits et petits morceaux de boeuf en sauce à manger sans couteau. Bref on avait encore faim.

On décide de continuer notre exploration nocturne dans les rues pavées du centre. On atteint la place de l’horloge. Bondée et remplie de restaurants et brasseries en tout genre. En chemin nous avons croisé beaucoup de musiciens, danseurs, de peintres, les murs étaient remplis d’affiches. C’est à en faire tourner la tête. D’après Nora il ne faut pas hésité à continuer de marcher pour trouver un bon restaurant sans se ruiner.

On arrive sur la grande place au pied du palais des papes. Une trompette la fait vivre au milieu du brouhaha des visiteurs nocturne. Tout le bâtiment est éclairé par le dessous, ce qui le rend encore plus majestueux. On  finit par s’asseoir au bar du change, place du change. Une bière blonde pour ma part et une bière d’Abbaye pour Rémi. Rien à dire si ce n’est que si vous allez à Avignon ne pariez pas sur la bière. Encore déçu et fatigués nous décidons d’aller nous reposer.

 

Jour 2

Remis de nos péripéties de la veille et debout à 10h30 nous prenons notre petit déjeuner dans une petite boulangerie.

La première des choses à faire est de savoir si nos places pour Marie Tudor sont échangeables ou non .

Notre covoit pour le retour part le dimanche matin, donc impossible de rester pour voir le spectacle à 15h. Direction le théâtre de l’Oulle. Où… il reste de la place  pour aujourd’hui ! Ouf, super ! Pour fêter ça, un sandwich sur les quais à coté du fameux pont et nous voilà dans la file d’attente.

Le pont d’Avignon

1h30 plus tard,il est 14h30, nous sommes dehors. Nous avons encore tout le reste de l’après-midi donc nous nous dirigeons vers le jardin publique. Ce qui est chouette avec ce jardin c’est qu’il est au sommet d’une colline, donc il surplombe toute la vallée du Rhône ! Un point de vue à ne pas louper quand on passe à Avignon.

En suite zouh direction le Palais des Papes, ça tombe bien c’est juste en dessous. Petite astuce, l’entrée pour le palais est à 11€ et elle fait bénéficier d’office d’une réduction à l’entrée du pont d’Avignon.

En plus de profiter du palais en lui même, nous avons traversé l’exposition  » Les éclaireurs »  qui réuni les oeuvres d’artistes africains contemporains. Nous avons également vu la grande scène du Festival In dans la cour du palais qui petit à petit était entrain d’être démontée grâce aux bras musclés des techniciens du festival. Un travail colossal !

La scène du Festival In

Le dernier soir à Avignon

Une petite glace et nous voici à l’appartement. Une douche, on pose l’appareil photos, les flyers et autres choses inutiles et on profite du dernier soir à Avignon pour se faire un petit restau en amoureux. Notre choix s’est dirigé vers L’Hôtel Du Palais Des Papes.

Nous sommes en terrasse, au pied du palais entrain de déguster une délicieuse planche de charcuterie. Suivi, en bon viandards que nous sommes, d’une pièce de boeuf accompagnée de ses frites maisons. Pour finir sur une crème brûlée croquante sans être carbonisée et au coeur fondant et doux comme un câlin.

C’est ainsi que repus, nous roulons jusqu’à notre appartement pour faire un bon somme avant de rejoindre notre BlaBlacar le lendemain à la gare, et revenir tranquillement à la maison.

 

 

Petit week end  mal partit, mais qui finit bien. Avignon est une ville agréable à visiter durant la période du Festival de théâtre la prochaine fois, nous essayerons d’y aller pour le Festival In.